Ange du mois : Adnachiel ; Démon : Hécate ; Arbre : le palmier ; Fleurs : le houx et le chrysanthème "Animal" : la biche ; "Oiseau" : la corneille. Pierre : le topaze (signe d'amitié).




Illustration : Andreas (La Caverne du Souvenir)

Sam désignant " l’été ", il reste définitivement acquis que, aux yeux des Irlandais d’autrefois, Samain était une agréable réunion qui récapitulait ou résumait l’été.

Sa date ne pouvait qu’être variable mais qu’importe en fait.
Le folklore de Samain (en anglais Halloween, c’est-à-dire plus ou moins "la veille de la Toussaint") revêt à peu près les mêmes apparences extérieures que celui des autres fêtes : réunions familiales ou collectives de communautés villageoises, pratique de divination de toutes sortes, voire de magie élémentaire.

En cette fin des récoltes, on éteignait tous les feux domestiques et l'on fêtait la Samain durant laquelle les morts fréquentaient le monde des vivants. Se faire passer pour un mort permettait de ne pas se heurter à eux.

D'où, semble-t-il, ces déguisement terrifiants. (Pensons ici aux gargouilles placées sur les édifices religieux pour, entre autres, repousser les démons).

Le chef de famille recevait ensuite, des mains du Druide (?) une braise pour rallumer le feu qui devait alors être entretenu durant l'année entière. Elle est devenue en fait une fête rurale. Outre la fête d’ouverture de la saison sombre, Samain est aussi la fête de la fin de l’été.

 

Olivier Dinant 2001-2002-2003-2004 © www.myrdhin.com