Ange du mois : Gabriel ; Démon : Bélial ; Arbre : le peuplier ; Fleurs : le réséda ;  "Animal" : la brebis ; "Oiseau" : le paon ; Pierre : l'hyacinthe ou le grenat, gage de constance et de fidélité

"La Befana viene di notte con le scarpe tutte rotte..."
Ici je me permet une petite parenthèse assez intéressante. Le Hainaut belge est le pays d'une importante communauté italo-belge internationalement reconnue et symbole parfait d'intégration et d'ouverture.
C'est pourquoi j'évoque un personnage dont le rôle n'est pas sans rappeler celui de Saint-Nicolas.

LA BEFANA !

"Autrefois, la Befana s'amenait à cheval sur son balai et le vent, le vent du nord hurlait. Elle avait au dos un gros sac. Unsac plein à demi de charbon, l'autre moitié, c'était des dons destinés aux enfants sages."

La Befana signifie à la fois la fête de l'Epiphanie et sa personnification. D'après une très ancienne tradition paysanne, cette antique ganache crochue-dentue aurait été une sorcière encapuchonnée de noir avec des godillots percés; un grand sac ou une hotte sur le dos, volant de toit en toit à califourchon sur son balai pour porter des cadeaux la nuit du 5 janvier.


La Grande Encyclopédie des Fées,
Pierre Dubois - Claudine & Roland Sabatier Hoëbeke Editeur

C'est la Tante Arie d'Italie. Devenue bienveillante avec l'âge, l'ogresse d'hiver d'hier dépose en passant par la cheminée; des jouets en récompense, du charbon en punition, dans les bas, les souliers et chaussons des petits.

On raconte que la Befana aurait jadis vécu la même épreuve que Babouchka.
Alors qu'elle ramassait du bois dans la forêt, les Rois Mages seraient venus lui demander de les conduire à Bethléem adorer l'enfant Jésus. Mais, de peur qu'on ne la vole, elle aurait préféré d'abord terminer son travail et remiser ses fagots avant de les suivre.
A son retour, il n'y avait plus personne, ni de traces laissées par les chameaux.

Rongée par les remords, la Befana accomplirait chaque année cette corvée d'Epiphanie afin d'expier sa faute.

Les bruyants charivaris destinés anciennement à l'effrayer et à se protéger de ses maléfices ont été remplacés en Toscane par des quêtes d'enfants nommés Bejanata. L'un d'eux se déguise en vieille Fée, tandis qu'une ronde de joyeux camarades chantent par les rues en réclamant des oboles.

...

La Befana est une vieille femme, aussi laide que généreuse, voyageant dans les airs, à califourchon sur un balai. Dans son sac, elle transporte plein de jouets qu'elle dépose dans les chaussettes que les enfants auront accrochés à la cheminée par laquelle descendra la fée... Cette dernière passe la nuit de l'Epiphanie, le six janvier, un mois après Saint-Nicolas ...

"La Befana viene di notte con le scarpe tutte rotte col vestito da romana, viva viva la Befana !"


 

 

Alain de Maisonneuve + Olivier Dinant 2001-2002-2003-2004 © www.myrdhin.com